lundi 18 avril 2022

VÉHICULES SERVANT DE DÉCORS

J'ai travaillé sur quelques véhicules destinés à servir de décors sur des tables de jeu. Ils pourront être utilisés pour Red Button's Nation ou Zona Alfa, ou autre…

Je suis parti du même type de voitures que j'utilisais pour faire mon convoi RBN. La différence sur ces modèles-ci, c'est que je n'en pas repeint une seule. Je suis reparti sur les couleurs de base que j'ai joyeusement cradé avec les produits que j'avais sous la main, histoire d'être dans l'ambiance.

Ces voitures-décors serviront à enjoliver la table de jeu ou comme obstacle, couvert ou autre.


1. CHEVROLET PICK-UP



2. TRABANT





3. PEUGEOT 403





vendredi 11 février 2022

RED BUTTON'S NATION I VÉHICULE #10

Celui-ci est repris dans les règles comme un véhicule lourd. Il peut être symbolisé par un bus, un camion avec ou sans remorque, un gros véhicule militaire, etc.

Le mien est un autobus Mercedes qui était utilisé dans la vallée du Rhin. J'ai eu l'info par Hachette, qui dans sa manie de faire des collections de tout, de rien et de n'importe quoi, avait décidé de lancer une série sur Les plus beaux autobus du monde, ou quelque chose dans le genre…

Généralement, ce genre de parution m'en touche une sans faire bouger l'autre, sauf que là : premier fascicule (qui est parti direct à la poubelle) + 1 autobus à l'échelle 1/43e pour 4,99 euros. Dans ces cas-là, je ne perd pas mon temps à tergiverser, je prends.

Voici donc le fameux autobus, à la sortie de l'emballage :



J'ai mis à titre de comparaison de taille une voiture au 1/43e et une figurine en 28 mm.



Le même après quelques petites modifications : j'ai enlevé les bagages, qui ne me convenaient pas, j'ai fait un plancher en bois sur le toit à l'aide de touillettes à café et je placé à divers endroits un peu de carte plastique afin d'obstruer les ouvertures.










Une fois ces transformations opérées, le bus est resté sur mon plan de travail pendant deux ans et demi sans que j'y touche. Ce que je voulais en faire me paraissait un véritable chantier pour lequel je n'avais pas les matériaux que j'aurai souhaité utiliser.

Deux ans et demi plus tard donc, je reprends le bus (qui occupe une sacré place sur ma table de travail) et je décide de le finir. Je l'ai équipé comme je le souhaitais, certaines de mes idées ou de mes envies avaient évoluées, je l'ai peint, et tout cela en un mois et demi… Comme quoi tout n'est que question de motivation.

Ci-dessous les images du bus terminé !














 

samedi 5 février 2022

FIELDS OF THE NEPHILIM I PSYCHONAUT I LIVE LONDON I 2008

Une tuerie ce morceau !

Après toutes ces années, il n'a pas pris une ride.

La musique goth dans ce qu'elle offre de mieux… Fermez les yeux et montez le son…




jeudi 27 janvier 2022

RED BUTTON'S NATION I VÉHICULE #9

Ce véhicule-ci est classé dans les véhicules légers au niveau des règles. La règle le considère comme un véhicule moyen, qui bénéficie d'une structure allégée, amenant une minoration des points de création, ainsi qu'une option tout terrain.

Ce buggy, contrairement à mes autres voitures ne provient pas de jouets modifiés par mes soins. Il a été conçu par Pardulon, et était disponible en 3 versions.
Lorsque Pardulon a mis la clé sous la porte, ce véhicule a été repris par Crooked Dice.
Vous pouvez encore vous procurer les différentes versions ici, ici et là.









 

jeudi 20 janvier 2022

VERS LA LUMIÈRE I VERS LES TÉNÈBRES





Vers la lumière et Vers les ténèbres sont deux romans d'Andreï Dyakov.

Ils s'inscrivent tous les deux dans l'univers de Metro 2033.

Quelques infos pour mieux comprendre :
En 2007, Dmitry Glukhovski sort le roman Metro 2033. Metro 2034 sortira en 2009, et Metro 2035 en 2015.

Le projet de Dmitry Glukhovski est de créer un univers post-apocalyptique aux multiples ramifications. Metro 2033 sort un peu à la fois sur un forum dédié. Régulièrement, les lecteurs peuvent suivre l'avancée de l'histoire, et à l'aide de critiques constructives aider l'auteur à rendre son univers plaisant et cohérent. Une fois que la majorité et l'auteur sont en phase, le livre est édité. Afin d'aller plus loin, Dmitri Glukhovski autorise de jeunes auteurs à utiliser son univers afin de créer leurs romans.

Andreï Dyakov se lance, et transpose la trame de Metro 2033, la survie dans le métro moscovite, au métro de Saint-Petersbourg.

Vers la lumière
Taran est un stalker qui se hasarde régulièrement en dehors du métro afin de remplir certaines missions diverses et variées moyennant rétribution. Au retour d'une de celles-ci, Taran se voit proposer un contrat par l'Alliance Littorale : guider un groupe de stalkers depuis le métro de Saint-Petersbourg jusqu'à l'île de Kotline, sur laquelle des signaux lumineux auraient été aperçus. Taran emmène avec lui Gleb, un adolescent qu'il a pris sous son aile… Le trajet ne sera pas simple, et ce que les stalkers découvriront sur l'île de Kotline pourrait bien leur réserver des surprises…

Vers les ténèbres

2033. Golfe de Finlande. Alors qu'ils quittent leur île pour une mission de ravitaillement, les membres d'équipage du Babel assistent à la destruction atomique de leur havre de paix, l'île Moshchny. Barricadés dans une station inoccupée du métro de Saint Petersbourg, les survivant lancent un ultimatum aux stations du métropolitain : ils ont une semaine pour leur livrer les responsables de la destruction de l'île Moshchny, ou un gaz mortel sera libéré dans l'ensemble du réseau. Le Conseil du métro décide de confier l'enquête à Taran, un stalker à la réputation sans tâche. Le compte à rebours pour la survie est lancé…



En lisant les ouvrages d'Andreï Dyakov et de Dmitry Glukhovski, je m'aperçois qu'il existe un "style russe" très marqué dans la littérature post-apocalyptique. Il y a une sorte d'esthétisme soviétique. Les descriptions sont précises, l'ambiance est glauque à souhait, mais il transparaît une espèce d'espoir malgré tout. Pas l'espoir irraisonné d'un retour à une vie normale, qui n'est malheureusement pas possible, mais l'espoir de la mise en place d'une vie dans laquelle il est possible de retrouver un semblant de paix et de fraternité. Dans ces deux ouvrages, l'espoir transparaît à travers Gleb, qui, de par son jeune âge se met à espérer qu'il reste encore des endroits « propres », des façons de vivre plus tranquilles, même si, le temps passant, il commence à ressembler de plus en plus à Taran dans sa façon de gérer les problèmes…


vendredi 14 janvier 2022

RED BUTTON'S NATION I VÉHICULE #8

Il y a un point commun entre un pianiste et une ambulance. Il me revient en mémoire des affiches demandant de ne pas tirer sur le pianiste (Lucky Luke). De même en temps de guerre, les consignes sont de ne pas tirer sur l'ambulance. Si l'on suit cette logique, en mettant un pianiste dans une ambulance, on a deux fois plus de chances de ne pas se faire tirer dessus…

À part quand un grand malade comme moi transforme l'ambulance. D'abord je vire le pianiste, puis je repeins l'ambulance. À ce stade-là, on a autant de chances de se faire tirer dessus qu'un autre véhicule.

Histoire de compliquer les choses et d'énerver les joueurs adverses, je monte en plus une mitrailleuse sur le toit. Là, on a plus de chances que les autres de se faire tirer dessus, étant donné que l'on représente une menace…

Mais, comme dirait l'autre : « À vaincre sans péril on triomphe sans gloire »…










 

vendredi 7 janvier 2022

RED BUTTON'S NATION I LA CAGE

 La Cage a été construite à partir d'une prison medfan en MDF. Une fois assemblée, elle a été fixée sur un bâtonnet de coton-tige aux extrémités duquel avait été installées des roues de voitures au 1/43e.

Le but était de tracter cette cage au moyen de mes véhicules. La bande que je jouais était composée d'Esclavagistes. Quoi de plus normal qu'ils enferment leurs esclaves de choix à l'abri des tentations…

En terme de jeu à RBN, La Cage ne sert à rien. Je l'ai faite plus comme un élément de décor, ou mieux encore un objectif. Elle contribue surtout à ajouter un côté immersif dans cet univers de brutes…











Ci-dessous, La Cage tractée par quelques-uns de mes véhicules, juste pour le fun…